Accueil | Bouche 101 | Maladies | Cancer de la bouche

Le cancer de la bouche

Le cancer de la bouche est une maladie que la population connaît peu. Il peut se développer à plusieurs endroits dans la bouche et la gorge, par exemple la langue, les lèvres, le palais, les glandes salivaires et les amygdales.

Le dentiste peut détecter le cancer de la bouche dès ses débuts, en effectuant un examen clinique lors de la visite de routine. Cet examen sans douleur est simple, ne prend que quelques minutes et ne requiert aucun appareil sophistiqué.

À surveiller :

  • une plaie sur la lèvre ou dans la bouche qui dure plus de deux semaines
  • une excroissance sur la lèvre, dans la bouche ou dans la gorge
  • une tache rouge ou blanche sur les gencives, la langue ou le bord de la lèvre
  • de la difficulté à mastiquer ou à avaler, ou une sensation de douleur lorsqu'on avale ou mastique
  • un renflement de la joue qui gêne le port de prothèses dentaires
  • un changement dans la voix, un enrouement persistant ou la sensation d'avoir quelque chose dans la gorge
  • un saignement inhabituel ou un engourdissement de la langue, de la lèvre ou de la peau du visage
  • une bosse dans le cou ou sous le bord inférieur de la mâchoire du bas qui dure au-delà de plusieurs semaines

Chaque année, plus de
700 Québécois apprennent
qu'ils ont le cancer de la bouche
et environ 300 en meurent,
ce qui représente près
d'une personne par jour.

Quelques mesures de prévention

  • Consulter un dentiste régulièrement et demander de subir un examen de dépistage du cancer de la bouche.
  • Cesser de consommer des produits du tabac.
  • Limiter sa consommation d'alcool (consulter le site d'Éduc'alcool pour en savoir plus).
  • Limiter son exposition au soleil et utiliser un écran solaire pour les lèvres.
  • S'alimenter sainement et consommer au moins cinq portions de fruits et légumes quotidiennement.
  • Vérifier régulièrement l'intérieur de sa bouche pour déceler tout signe ou symptôme et signaler immédiatement tout changement à son dentiste.

Saviez-vous que?

Plus le cancer buccal est découvert tôt, meilleures sont les chances de survie des personnes atteintes. En effet, cinq ans après un diagnostic de cancer de la bouche, 8 personnes sur 10 survivent si la maladie est détectée dès le début, comparativement à 2 personnes sur 10 si elle est découverte à un stade avancé.

Facteurs de risque

  • Fumer et boire de l'alcool en grande quantité sont les facteurs de risque les plus importants. Chacun peut individuellement favoriser l'apparition du cancer de la bouche, mais les deux ensemble ont un effet multiplicateur.
  • Les hommes âgés de 45 ans et plus sont de deux à trois fois plus à risque que les femmes d'avoir ce cancer.
  • Certaines recherches démontrent qu'une alimentation pauvre en fruits et en légumes frais serait aussi un facteur de risque possible.