Le remplacement des dents

Plusieurs options peuvent s'offrir aux patients qui souhaitent remplacer une ou plusieurs dents manquantes, selon leur condition clinique.

Le pont fixe

Ce type de pont est fixé de façon permanente aux dents voisines à l'aide d'armatures métalliques couvertes de porcelaine. Il permet de remplacer une ou plusieurs dents.

Le pont papillon

Le pont papillon est soutenu par des ailerons métalliques collés aux dents adjacentes.

La prothèse complète amovible

La prothèse complète, ou dentier, remplace la totalité des dents d'une mâchoire. Elle recouvre la crête résiduelle de la gencive et, en plus, au maxillaire supérieur, la voûte du palais. Il s'agit de dents artificielles insérées dans un support en acrylique qui repose sur la gencive. Sa rétention découle du « principe de la ventouse », la muqueuse buccale jouant le rôle du joint de caoutchouc. Il s'agit d'une solution de dernier recours.

La prothèse partielle amovible

Cette prothèse, aussi appelée prothèse partielle, sert à remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Elle est constituée d'acrylique sur une base métallique. La rétention de cette prothèse est assurée par des crochets qui s'insèrent sur les dents naturelles voisines.

Les implants dentaires

L’implant dentaire est une racine de dent artificielle faite de titane, qui est insérée dans la mâchoire et qui remplace en quelque sorte une racine de dent naturelle. On peut y fixer une couronne, un pont ou une prothèse dentaire complète.

Une fois installé, l’implant se soude peu à peu à l’os, un processus appelé ostéo-intégration. Le temps de guérison ou de repos requis entre la pose de l’implant et l’installation de la prothèse varie, entre autres, en fonction de la qualité de l’os, de la technique utilisée et du type de restauration prévu.

La pose d’implants constitue généralement une chirurgie mineure. La majorité des patients ayant subi ce traitement décrivent la période postopératoire comme semblable à celle des extractions dentaires.

Tout traitement de prothèse sur implants doit être précédé d’un examen poussé réalisé par un dentiste. Ce dernier doit d’abord déterminer si la bouche du patient est compatible avec un tel traitement. C’est aussi au dentiste que revient l’obligation de fournir les renseignements les plus complets sur les avantages et les risques associés au traitement envisagé et de proposer des options au patient.


Les principales contre-indications

  • Des problèmes de santé particuliers, par exemple un diabète non contrôlé
  • Une anatomie osseuse des mâchoires qui ne permet pas de placer les implants dans une position favorable pour recevoir une couronne ou une prothèse
  • Le manque de volume osseux pour placer les implants et l’impossibilité de procéder à une greffe osseuse

De plus, la pose d’implants n’est pas recommandée avant l’adolescence, tant que la croissance n’est pas terminée.

Le dentiste fera ensuite une évaluation exhaustive de l’ossature à l’aide de radiographies ou d’autres techniques, telles que la tomodensitométrie. Si la masse osseuse est insuffisante pour recevoir des implants et assurer leur stabilité, une greffe pourra être recommandée.

La partie chirurgicale du traitement pourra être confiée par le dentiste traitant à un autre dentiste ou à un spécialiste détenant une expérience ou des connaissances plus grandes dans ce domaine. Ce dernier pourra faire des recommandations quant au traitement final.

Le dentiste responsable de la restauration fabrique et installe les prothèses sur les implants. Il peut s’agir d’un dentiste généraliste ou d’un prosthodontiste, qui est un dentiste spécialisé dans la pose de couronnes, de ponts et de prothèses.

Lorsque le patient aura ses restaurations finales en bouche, il devra subir des examens de contrôle régulièrement et voir le dentiste au moins une fois l’an.

Les différents types de prothèses sur implant

  • La couronne sur implant : la couronne est fixée sur l’implant à l’aide d’un ciment.
  • La prothèse partielle ou complète fixe sur implants : les implants se substituent aux racines des dents et la prothèse partielle peut y être vissée ou cimentée tandis que la prothèse complète y est vissée.
  • La prothèse partielle ou complète amovible sur implants : la prothèse vient se fixer sur une barre de soutien vissée sur les implants par divers systèmes de fixation.
Catégories : Traitements