Les restaurations dentaires

L'amalgame

Utilisé en dentisterie depuis plus de 150 ans, l'amalgame dentaire est un matériau composé principalement de mercure, d'argent, de cuivre et d'étain. Il demeure toujours un matériau obturateur de choix pour les dents situées derrière, moins visibles.

Peu coûteux et très durable, l'amalgame dentaire scelle bien la dent, ce qui diminue le taux de récidive de la carie. Enfin, il résiste beaucoup à la pression provenant de la mastication. Son principal inconvénient demeure sa couleur argentée, qui peut déplaire.

Les amalgames dentaires libèrent des vapeurs de mercure, surtout lors de la mastication. Selon la littérature scientifique, la quantité de mercure métallique libérée serait toutefois bien au-dessous du seuil de toxicité.

Mentionnons également que chaque individu absorbe chaque jour une autre forme de mercure provenant de l'environnement. Ce mercure organique se retrouve notamment dans l'air, dans l'eau et dans des aliments tels que le poisson.

Selon Santé Canada, il n'est pas justifié d'interdire complètement l'utilisation de l'amalgame ni de recommander le remplacement des obturations d'amalgame en bon état chez les patients. De plus, il n'y a pas de données qui démontrent que les amalgames dentaires sont une cause de maladie dans l'ensemble de la population.

AVANTAGES

  • Étanche
  • Durable et résistant à l'abrasion

DÉSAVANTAGES

  • Peu esthétique
  • Réactions allergiques (très rares)

L'Ordre des dentistes du Québec ne recommande pas aux patients de faire remplacer des amalgames en bon état par d'autres matériaux obturateurs.

Le conseil éclairé

Il est recommandé de ne pas utiliser les amalgames pour les patients suivants :
  • Les personnes allergiques au mercure. Les véritables allergies au mercure sont toutefois rares (moins de 1 % de la population). Un test cutané et un examen buccal permettent de vérifier si une personne est allergique au mercure.
  • Les personnes qui souffrent d'insuffisance rénale (maladie du rein).

Pour lire l'énoncé de position de Santé Canada : www.hc-sc.gc.ca.

La résine composite

De couleur blanche, la résine composite est un matériau esthétique qui sert à restaurer les dents antérieures et postérieures. La résine composite sert à corriger des défauts causés par une carie, une fracture ou encore une dent en mauvaise position. Elle est principalement composée d'un polymère (plastique) et de particules inertes très dures et très petites.

Une version plus fluide de ce matériau est utilisée comme scellant afin de prévenir le développement de caries dans les puits et les fissures qui se trouvent sur le dessus des dents situées à l'arrière de la bouche. Utilisé plus couramment chez les enfants, le scellant peut également être employé chez les adultes.

AVANTAGES

  • Offerte en plusieurs teintes proches des différentes couleurs des dents, la résine composite est très esthétique.
  • La cavité préparée par le dentiste pour corriger la carie est souvent moins grande, au niveau des dents postérieures, que pour un amalgame.

DÉSAVANTAGES

  • Quand la résine composite est utilisée dans des préparations de grande dimension sur les dents postérieures, elle est moins durable que l'amalgame.
  • S'il y a perte de scellant, le risque de carie secondaire (carie adjacente à une région déjà restaurée) est plus élevé.
    Les restaurations en résine composite coûtent plus cher que les restaurations en amalgame.

Les photos suivantes sont des exemples de restaurations en résine composite faites sur des dents postérieures.

Ablation

Ablation de la carie sur le dessus d'une molaire laissant une préparation de dimension moyenne.

Molaire restaurée

Molaire restaurée avec une résine composite.

Molaire restaurée

Prémolaire présentant une restauration défectueuse en amalgame qui doit être remplacée.

Prémolaire restaurée

Prémolaire restaurée avec une résine composite.


Son emploi

La résine composite est indiquée pour remplacer des restaurations brisées ou perdues et pour restaurer une partie de la dent détruite par une carie de petite ou moyenne dimension. Elle résiste bien à la fracture et à l'usure et peut durer plusieurs années.

Les facettes

Faites en porcelaine ou en composite, les facettes sont de minces coquilles qui sont collées à la surface visible de la dent traitée.

Les facettes en porcelaine

En général, deux rendez-vous sont nécessaires pour la réalisation de ce type de restauration.

Le dentiste réduit la face visible des dents, puis il prend une empreinte, qui est envoyée à un laboratoire dentaire pour la fabrication des facettes. Au second rendez-vous, les facettes de porcelaine sont collées aux dents au moyen d'une résine adhésive.

Les facettes de porcelaine offrent un fini de surface exceptionnel et sont habituellement plus résistantes aux taches que les facettes en composite.

Les facettes en composite

Les facettes en composite sont réalisées par le dentiste directement à la chaise : un seul rendez-vous est nécessaire.

Le dentiste réduit, au besoin, la partie externe visible de la dent. Une résine composite assortie à la teinte des dents voisines est appliquée sur la dent, puis façonnée. Une lampe spéciale durcit ensuite le composite, qui sera finalement ajusté et poli.

Elles sont généralement employées pour :

  • améliorer l'aspect esthétique du sourire, par exemple pour fermer un espace entre deux dents
  • aligner des dents qui présentent un léger chevauchement
  • corriger la forme ou la couleur des dents

Les incrustations

Faites en porcelaine ou en or, les incrustations sont des restaurations fabriquées en laboratoire qui servent à remplacer des obturations conventionnelles en amalgame ou en résine composite.

L'incrustation est indiquée dans les cas où la dent est un peu plus détruite, car elle protège davantage la dent contre le risque de fracture et elle permet de mieux supporter les forces de la mastication.

Le dentiste prépare la dent, prend une empreinte, envoie le tout à un laboratoire et cimente l'incrustation lors d'un rendez-vous subséquent. Les incrustations en porcelaine sont esthétiques et collent à la dent. Les incrustations en or sont plus résistantes à la fracture et ont une durée de vie supérieure.