Le traitement de canal

Le traitement de canal est parfois le seul moyen de sauver une dent vouée à l'extraction.

Voici des situations où
le traitement de canal est
indiqué :

  • carie profonde qui a atteint la pulpe dentaire où se trouve le nerf
  • dent brisée qu'une obturation ne suffit pas à restaurer
  • pulpe irritée par un traumatisme
  • restauration très importante
  • dent qui nécessite une couronne, mais qui requiert le support additionnel d'un pivot

Il est possible que dans de telles conditions, le patient développe de la douleur ou une infection dentaire (abcès). Le traitement de canal permettra au patient de garder sa dent tout en éliminant l'inconfort, la douleur ou l'enflure liés à cette dent. Il permettra également de préserver la fonction masticatoire optimale et l'esthétique dentaire.

Les étapes du traitement

1

Le traitement de canal vise à enlever la pulpe enflammée ou infectée. La pulpe dentaire est le tissu mou à l'intérieur de la dent qui contient les nerfs et les vaisseaux sanguins.

2

Sous anesthésie locale, le dentiste pratique une ouverture dans la dent pour accéder à la pulpe endommagée et la retirer. Il nettoie ensuite le canal en l'élargissant et en le désinfectant, puis il le remplit avec un ciment et de la gutta-percha, un matériau qui ressemble à du caoutchouc.

3

Une fois l'intérieur de la dent bien nettoyé et scellé, le dentiste restaure la partie de la dent située au-dessus de la gencive. Il peut avoir recours à une restauration de type conventionnel, à une restauration en céramique ou à une couronne, selon l'état de la dent. Un pivot pourra être requis.

Le dentiste généraliste est habilité à faire un traitement de canal. Il peut toutefois orienter les cas plus complexes, les cas de traumatismes dentaires ou les cas nécessitant certains types de chirurgie à un endodontiste, le spécialiste en traitement de canal.

À retenir


Le traitement de canal peut nécessiter d'une à plusieurs séances chez le dentiste, en fonction de l'état de la pulpe, de l'infection ou de l'inconfort du patient. Cette procédure présente un taux de réussite relativement élevé, mais puisqu'il s'agit d'une procédure délicate, il se peut que le dentiste ait à refaire certaines étapes du traitement si les résultats obtenus ne sont pas satisfaisants.